Accueil / Nutrition / L’alimentation chez les personnes âgées

L’alimentation chez les personnes âgées

Vieillir est souvent synonyme d’une diminution d’appétit puisque le corps dépense moins d’énergie pour effectuer les activités quotidiennes.

Cependant, il est primordial de bien s’alimenter en dépit de ce changement.

Alimentation-personnes-agees
1-Pour quelles raisons les aînés mangent-ils moins bien ?

Plus on avance dans l’âge, plus des changements physiologiques se produisent : baisse de l’appétit, de l’odorat, modification de la soif, du goût, …

Ces facteurs modifient le comportement alimentaires des seniors.

Certaines personnes âgées connaissent des difficultés telles que les troubles métaboliques et nutritionnels comme : la malnutrition, l’anémie, la déshydratation, la décalcification…

On remarque également une perte de poids chez les personnes de plus de 75ans.

  • Les troubles de la motricité :

Eplucher des légumes, découper des viandes, ceci est devenu difficile pour les aînés à cause des tremblements et de leurs gestes imprécis.

  • La modification du goût :

A 80ans, le nombre de nos papilles diminue. Nous percevons moins les sensations de la base (sucré, salé,…) et avons du mal à les différencier si bien que nous avons tendance parfois à ajouter du sel ce qui peut entraîner une augmentation de la pression artérielle.

  • La modification de la vue :

Bien voir sa nourriture donne envie de la manger. Une altération de la vue peut provoquer la diminution de l’appétit.

  • Des troubles bucco-dentaires :

Des difficultés ou des douleurs lors de la mastication de certains produits entraînent la réduction de la diversité du régime alimentaire.

  • Les troubles du système digestif :

De petits changements peuvent avoir lieu au niveau de l’appareil digestif des personnes âgées.

La réduction de la sécrétion de salive nuit à la bonne mastication des aliments.

Dans l’estomac, les secrétions des acides deviennent moins importantes. Par conséquent, la digestion d’un repas prend plus de temps et les vitamines ainsi que les sels minéraux sont moins bien assimilés.

2-Comment améliorer l’alimentation des séniors ?

  • Avoir, au moins, trois repas par jour :

Il est préférable de bien répartir ses prises alimentaires dans la journée.

Les portions doivent être adaptées à l’appétit et aux besoins nutritifs : quand on n’a pas assez faim, on peut manger son dessert par exemple à l’heure du goûter.

  • Plus de sucres et plus de graisses :

Le rendement de la transformation des sucres et des graisses en énergie diminue avec l’âge.

Pour dédommager cela, il faut prendre plus de ces nutriments.

  • Consommer des légumes et des fruits chaque jour :

Les fruits et les légumes, notamment certaines crudités, apportent fibres ,vitamines et sels minéraux. S’il est difficile de les manger crus, il vaut mieux les cuire.

  • Boire régulièrement :

Il est essentiel de boire régulièrement au cours de la journée même si on n’a pas soif.

Les besoins en eau chez les personnes âgées sont semblables à ceux des autres catégories d’âge : un litre et demi par jour.

On peut boire des jus, des tisanes, des bouillons de légumes…

  • Des aliments riches en protéines :

Consommer un produit laitier à chaque repas permet d’apporter et des protéines et une partie du calcium indispensable.

La nutrition est la base d’une bonne santé, c’est pour cela qu’il faut s’en occuper à tous les stades de la vie. Une diète de mauvaise qualité peut être néfaste pour les personnes âgées.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*